Ruptures dans l’évolution à long terme des écosystèmes côtiers

Contexte et objectifs

Lors du colloque EVOLECO 2017, de nombreuses présentations scientifiques ont fait état, dans les séries de données à long terme présentées, de l’existence d’un point de rupture entre le milieu des années 90 et le milieu des années 2000. Ces séries portaient sur des paramètres et des compartiments très divers (climat, paramètres hydrologiques, structure des communautés zooplanctoniques ou macrozoobenthiques, isotopie de la macrofaune benthique, etc…) et sur des sites et empreintes géographiques diverses allant d’un écosystème à l’ensemble du littoral national selon les paramètres ou les compartiments.

Dans ce contexte général, nous avons lancé l’action REVOLECO dont les objectifs sont, suite à l’identification des jeux de données présentant une rupture entre mi-90 et mi-2000, 1) la comparaison des méthodes statistiques permettant la mise en évidence de telles ruptures, 2) la mise en relation des jeux de données afin d’identifier leurs liens éventuels et 3) la mise en évidence des causalités et des mécanismes associés.

Atelier REVOLECO – juillet 2019

Un premier atelier s’est principalement focalisé sur le premier objectif.

Organisation et déroulement

L’atelier a été co-financé par le RESOMAR et l’AFB. Il a été co-organisé par Eric Thiébaut (Sorbonne Université), Cédric Bacher (Ifremer) et Nicolas Savoye (Université de Bordeaux).

Suite à un appel à manifestation d’intérêt, 31 personnes se sont déclarées intéressées par l’atelier. 14 ont pu y participer (voir ci-dessous)

L’atelier s’est déroulé du 8 juillet 13h30 au 11 juillet 12h30 sur le campus de Jussieu de Sorbonne Université à Paris.

La première demi-journée a été consacrée à des présentations (voir ci-dessous). Les quatre demi-journées suivantes ont été consacrées à des séances de co-working, généralement en binôme, ponctuées de synthèses et de discussions collectives. Ces demi-journées ont constitué le cœur de l’atelier. Elles ont eu pour objectif majeur de tester les différents outils statistiques sur des séries temporelles de fréquence (hebdomadaire, mensuelle, annuelle), de durée (une à plusieurs décennies) et de nature (paramètres environnementaux, taxa) différentes. La dernière demi-journée a été consacrée à un bilan à chaud de l’atelier et à des prospectives concernant la suite à donner à REVOLECO.

Présentations

[cliquer sur le titre de la présentation pour y accéder]

Participants

Maïa Akopian (Agence Française pour la Biodiversité), Elvire Antajan (Ifremer), Cédric Bacher (Ifremer), Guillaume Blanchet (Université de Sherbrook), Henrique Cabral (IRSTEA), David Carayon (IRSTEA), Eric Goberville (Sorbonne Université), Francis Gohin (Ifremer), Arnaud Lheureux (Université de Bordeaux), Maud Pierre (IRTSEA), Nicolas Savoye (Université de Bordeaux), Dominique Soudant (Ifremer), Eric Thiébaut (Sorbonne Université), Dorothée Vincent (Agence Française pour la Biodiversité).

Outils testés

Les différents outils testés sont : Rodionov-stars et équivalents (T-tests), DLM (Dynamic Linear Model), AEM (Asymmetric Eigenvector Maps), MHM (Modèles Hiérarchiques Multidimensionnels), Ondelettes.

Compte-rendu

Le compte-rendu de l’atelier incluant un descriptif de chaque outil et une bibliographie succincte est accessible ICI

Pilotage

Le co-pilotage de l’action REVOLECO est maintenant assurée par Eric Thiébaut (Sorbonne Université), Cédric Bacher (Ifremer) et Eric Goberville (Sorbonne Université)